C’était il y a des décennies, mais je m’en souviendrai comme si c’était hier. Nous venions de terminer notre nuit de préliminaires animés. J’étais épuisée. J’avais passé la dernière heure à sucer, embrasser, doigter et embrasser le plus beau vagin sur lequel j’avais posé les yeux. J’avais besoin de me reposer après une longue nuit au paradis. C’est là que l’histoire a commencé.

J’étais allongée sur le lit, torse nu. J’avais mis mon short et mes sous-vêtements. J’étais sur le point de m’endormir quand (nom changé) Lisa a voulu continuer là où nous nous étions arrêtés. Elle a tiré sur ma main pour que je puisse sentir son vagin poilu. J’étais épuisée. Cela n’a pas arrêté Lisa. Elle a alors glissé ses pieds vers ma main. Ils étaient froids, mais je me sentais très bien. Elle avait une taille 2. Ils n’étaient pas peints mais c’étaient les plus beaux pieds que j’ai eu le plaisir d’aimer jusqu’à ce moment. Ils étaient beaux et doux et avaient une couleur rosée.

Comme l’histoire le dit, elle voulait plus de plaisir. J’ai dit : « Pas maintenant. Peut-être dans un moment. » Elle n’allait pas accepter un non comme réponse. Elle savait à quel point j’aimais ses pieds nus. Elle a alors utilisé ses pieds pour déboutonner mon short. Elle l’a fait avec beaucoup d’habileté et très rapidement. Elle a ensuite baissé mes sous-vêtements avec les deux pieds et a ensuite touché ma bite avec ces magnifiques pieds. Ses pieds étaient froids et ma bite était gelée au contact de ses pieds.

Elle a ensuite commencé à frotter lentement le manche de ma bite de haut en bas. Lentement, elle a commencé à se lever jusqu’à ce qu’elle soit complètement dressée à sa pathétique taille de 10 à 15 cm. Le frottement et les soins qu’elle a apportés à ma bite m’ont fait oublier le froid de ses pieds. Bientôt, ma bite s’est réchauffée et ses pieds étaient maintenant réchauffés et elle a continué ce doux frottement de ses pieds contre ma bite nue. C’était si bon. Je ne voulais pas qu’elle s’arrête.

Je l’ai aidée en pompant ma bite entre ses deux pieds. Elle a continué à m’aimer lentement pendant 20 minutes. Je n’en pouvais plus. Ma bite a poussé d’un pouce et je gémissais de plaisir. Après quelques autres caresses et un peu de pompage de ma part, je me suis retrouvé sur ses jolis pieds. Le sperme a continué à couler pendant ce qui m’a semblé une éternité. Elle a alors posé ses pieds trempés de sperme sur ma poitrine et je les ai nettoyés avec ma couverture.

Après cela, j’ai sucé ces magnifiques pieds pendant 15 minutes d’affilée. Je suis revenue, mais c’était encore dur. Inutile de dire que je voulais plus. J’ai arraché sa culotte et j’ai commencé à sucer son vagin poilu, entre autres choses. Ce fut la meilleure branlette avec les pieds que j’ai jamais reçue. Je me branle encore de temps en temps.

Mon premier foot job