Je suis donc allé chez ma cousine Kaylee comme tous les autres week-ends. Juste un petit aperçu de notre relation Je la baise tout le temps et j’adore vénérer ses pieds et recevoir des branlettes avec les pieds. Nous n’avons jamais été pris jusqu’à cette histoire…

C’était donc un des week-ends où je vais chez elle et quand nous avons eu un peu de temps libre, je lui ai dit que je n’avais pas de préservatifs et que ce serait donc ce qu’on appelle un week-end de pieds. Elle était d’accord avec ça. La seule raison pour laquelle nous ne nous sommes jamais fait prendre est que sa chambre et la chambre d’amis étaient à l’étage et que la chambre de ses parents était en bas. Nous attendions jusqu’à tard dans la nuit, puis je me faufilais dans sa chambre pour faire n’importe quelle « activité » que nous faisions. Kaylee a donc une tante qui s’appelle Sarah. Elle est assez maigre et a de beaux pieds. Je vais juste sauter la journée et aller à la nuit pour les bonnes choses. Il était environ 12h30. J’ai reçu le SMS de Kaylee et je suis allé dans sa chambre, dès que je suis entré, j’ai baissé mon pantalon et allumé sa lampe pour qu’on puisse voir. Elle s’allonge sur le lit. Je prends un pied et je commence à faire comme d’habitude. Je lui suce les orteils, je lèche de haut en bas et je mets beaucoup de pression avec ma langue. Je les pose et je me mets sur le lit. Mes jambes sont écartées et les siennes sont relativement droites. Elle commence à caresser mon pénis avec ses pieds, aussi pour dire qu’elle a des pieds relativement petits, donc elle n’est pas aussi revivifiante qu’elle pourrait le croire.

Pendant que nous faisions cela pendant quelques minutes, le pire est arrivé. Sarah : Hé, pourquoi cette lumière est-elle encore allumée, chérie… Putain ! elle nous a surpris alors que ses pieds étaient enroulés autour de ma bite, nous avons tous les deux gelé. Tante Sarah s’approche de moi et me prend l’oreille. Sarah : tu viens avec moi petit homme Kaylee tu viens aussi nous devons parler de ça maintenant ! Elle nous emmène dans sa chambre et ferme la porte, nous sommes toujours nus et je n’ai plus la trique. Elle s’assied sur le lit et nous regarde. Sarah : ok tu penses peut-être que je vais crier et appeler tes parents mais je ne suis pas obligée de le faire… on peut passer un accord. Je n’aurais pas pu te surprendre à faire ça à un meilleur moment, ton oncle vient d’admettre qu’il avait un fétichisme des pieds. Je l’ai laissé me lécher les pieds, mais au bout du compte, je ne savais pas faire une branlette avec les pieds. Il est parti voir ses amis et m’a dit de regarder des vidéos ou autre chose. C’est pour ça que j’ai besoin de votre aide, vous pouvez m’apprendre que vous avez l’air expérimenté. Je regarde ses pieds, elle a des ongles peints en noir et de jolies longues semelles. Ma trique revient en un instant. Sarah : Je suppose que c’est un marché. Je regarde Kaylee, elle acquiesce. Kaylee : ok maman, regarde bien. Je me suis allongée sur le lit et nous nous sommes mises dans la même position qu’à l’étage. Kaylee : ok, maman commence par le taquiner un peu. Elle met un pied sur ma bite, la fait glisser et la presse contre mon ventre… Puis maman, tu dois la caresser comme si tes pieds étaient tes mains. Elle enroule ses pieds autour de ma bite avec une bonne prise et commence à la caresser. Sarah : ok, je vois, laisse-moi essayer. Elle se met à la place de Kaylee. Avec ses longues semelles, c’est mieux que jamais. C’est si serré et si couvrant qu’on se sent bien. Sarah : Comme ça ? je le fais bien ? Kaylee : Tu fais un truc incroyable, maman, continue jusqu’à ce qu’il éjacule. Kaylee s’assoit alors et met ses pieds devant mon visage, est-ce que je peux les sucer. La sensation était incroyable : les pieds de ma cousine dans ma bouche et les grands pieds longs de ma tante enroulés autour de ma bite avec ce vernis à ongles noir sexy. Je mords ensuite les pieds de Kaylee pendant que je jouis sur les pieds de ma tante. Kaylee se lève alors et lèche tout le sperme des pieds de sa tante.

Sarah : Merci beaucoup, ton oncle sera content quand je lui montrerai ma performance, mais à chaque fois que tu viendras, nous trouverons le temps de recommencer, ok chérie ? Eh bien, tante Sarah, je suis prête pour quelques secondes. Je regarde Kaylee, je pense que nous devrions lui donner une leçon sur les emplois solitaires, elle sourit alors que nous tous, elle se met en position de montrer à ma tante. La fin.

La formation de la tante à la branlette avec les pieds